Nous croyons que pour affronter et résoudre les énormes problèmes que l’humanité doit affronter

NOUS DEVONS COMPRENDRE L’ESPRIT.

Le Centre pour la Recherche contemplative (CCR) offre un accès long-terme sans précedent aux

TECHNIQUES CONTEMPLATIVES NÉCESSAIRES À L’ÉTUDE DE LA CONSCIENCE.

Cultiver une compréhension toujours plus profonde de l’esprit et de la conscience

NOUS MONTRE COMMENT NOUS SOIGNER ET SOIGNER LE MONDE QUI NOUS ENTOURE.

Bienvenue au CCR – Centre de Recherche Contemplative

Un réseau mondial d’observatoires de recherche à l’avant-garde, qui donnent les environnements idéaux à la fois aux contemplatifs dévoués à l’exploration directe de la conscience, de sa nature et de ses potentiels, et aux scientifiques, afin de développer des méthodes rigoureuses d’analyse et des nouvelles recherches sur la nature de l’esprit.

En travaillant en collaboration à travers l’interface de la religion, de la science et de la philosophie, nous cherchons à catalyser une révolution dans les sciences de l’esprit et à favoriser une renaissance au sein des grandes traditions contemplatives du monde, afin qu’ensemble nous puissions découvrir les véritables causes du bien-être durable, fondées dans la non-violence et la compassion.

Centre pour la Recherche Contemplative

Avec le soutien de scientifiques novateurs, de collègues, d’amis et de milliers d’étudiants, le Dr Alan Wallace a fondé le CCR – Centre pour la Recherche Contemplative avec un objectif ambitieux : comprendre la nature de la conscience, ses multiples dimensions, ses origines et ce qui se passe à la mort.

Centre pour la Recherche Contemplative

Inspiré par le Project Shamatha, l’une des études scientifiques les plus complètes sur la méditation à ce jour, le Centre pour la Recherche Contemplative offre des opportunités sans précédent pour réaliser des études longitudinales en collaboration avec des contemplatifs expérimentés s’entrainant à plein temps.

Centre pour la Recherche Contemplative

Ensemble, en réalisant que la satisfaction, l’épanouissement, le bonheur que nous recherchons doivent être cultivés de l’intérieur, nous remettons en question les paradigmes dominants du monde moderne et cherchons à catalyser un changement fondamental dans notre vision du “bonheur » et dans les idées reçues sur l’épanouissement humain.

Sa Sainteté le Dalaï Lama et Alan Wallace
Je suis ravi des opportunités de formation et de recherche que le Centre pour la Recherche Contemplative offrent aux contemplatifs et aux scientifiques qui, ensemble, cherchent à explorer les sources intérieures de conflits et de détresses mentales, les racines du bien-être authentique, ainsi que les origines, la nature et les potentialités de l’esprit.

— Sa Sainteté le Dalaï Lama

B. Alan Wallace, PhD

Fondateur et Président du Centre pour la Recherche Contemplative

Video: Sonder l’esprit. Soigner le monde.
Utilisez les sous-titres pour la traduction des vidéos.

Sonder l’esprit.

Les contemplatifs engagés reçoivent un entraînement continu sur les anciennes méthodes pour cultiver un équilibre mental exceptionnel, pendant de longues périodes de retraite solitaire allant de plusieurs mois à plusieurs années.

Tout au long de leurs retraites, les contemplatifs se réunissent périodiquement entre eux, avec leurs instructeurs et avec des scientifiques de différentes disciplines, faisant état de leurs découvertes à la première personne et donnant aux scientifiques l’occasion de recueillir des données à la troisième personne.

Méditant en retraite de longue durée à Miyo Samten Ling

Des contemplatifs hautement qualifiés

  • S’engagent dans une pratique de retraite à plein temps, en entraînant le cœur et l’esprit en tandem.
  • Comprennent la nature de leur propre esprit, les aspects de la conscience elle-même.
  • Sortent de la retraite pour appliquer ces idées à des questions pratiques dans des domaines tels que la santé mentale, l’éducation, les arts, le politique globale, l’éthique, la justice sociale et l’activisme environnemental.
  • Effectuent une transformation puissante en tant qu’individus et dans le monde.
Contemplative Research Observator at The Center for Contemplative Research

Des scientifiques interdisciplinaires

  • Mènent des recherches rigoureuses et novatrices et publient leurs résultats.
  • Catalysent un changement de paradigme dans les approches scientifiques de ce qui est largement considéré comme un mystère : la conscience elle-même.
  • Élargissent la portée de la recherche scientifique, en transcendant les contraintes idéologiques et méthodologiques du réductionnisme matérialiste.
  • Collaborent avec des contemplatifs pour faire des découvertes qui transforment fondamentalement la façon dont nous voyons et habitons notre monde.
Students of Alan Wallace

Les Membres de notre communauté mondiale

  • Favorisent la croissance des contemplatifs individuels dans une retraite à long terme.
  • Travaillent passionnément à l’élaboration de nouvelles orientations révolutionnaires dans les domaines de l’éducation, des arts, du travail social, des affaires, de la médecine, du gouvernement et du renouveau environnemental.
  • Étudient et pratiquent les enseignements essentiels des grandes traditions contemplatives.
  • Soutiennent la construction et le développement de nouveaux ermitages du CCR dans le monde.
  • Font du bénévolat dans de nombreux domaines du CCR, organisation à but non lucratif.

Soigner le monde.

Nous avons pour vision un avenir guidé par une recherche collaborative, interculturelle et interdisciplinaire,

où les scientifiques et les contemplatifs travaillent ensemble dans le respect mutuel pour sonder la nature et les potentiels de l’esprit,

et cherchent à découvrir et à mettre en œuvre les causes durables du bien-être personnel et social, répondant ainsi aux défis sans précédent auxquels l’humanité et notre environnement sont confrontés aujourd’hui.

Les quatre aspects du CCR – Centre de Recherche Contemplative

Contemplative Science and Contemplative Technology diagram

Science Contemplative
& Technologie

La science contemplative est une discipline d’enquête subjective à la première personne sur la nature de l’esprit et son rôle dans le monde, qui utilise des méthodes pour développer l’attention concentrative, la pleine conscience et l’introspection afin d’observer directement les états de conscience et les fonctions mentales dans leur relation avec le corps et le monde physique en général.

Le fondateur et président du CCR, B. Alan Wallace, discute des sciences et des techniques contemplatives.

Alan Wallace

Observatoires de Recherche

Les observatoires de recherche contemplative sont des lieux où des contemplatifs formés professionnellement peuvent faire des experiences reproductibles en collaboration avec des scientifiques de diverses disciplines. Les méditants affinent les outils de la technologie contemplative par des dizaines de milliers d’heures de pratique jour et nuit dans un environnement propice.

Jodie Lea, retraitée au CCR
décrit de l’intérieur le travail des Observatoires de Recherche.

Jodie Leah

Applications Contemplatives

Les applications contemplatives comprennent l’enseignement des moyens de cultiver une santé mentale exceptionnelle, la résilience, la créativité et le contentement. Reconnaissant la différence entre le plaisir hédonique et le bien-être authentique, nous partageons la connaissance que le bien-être authentique est fondé sur une conduite éthique, suivant les idéaux anciens de non-violence et de compassion.

Doug Veenhof, instructeur au CCR discute des Applications Contemplatives.

Doug Veenhof

Renaissance Contemplative

La Renaissance Contemplative consiste à encourager un renouveau de la recherche contemplative au sein des grandes traditions religieuses du monde, afin que nous puissions prendre conscience du sens ultime de notre existence. En encourageant le dialogue intercontemplatif fondé sur l’expérience et la réalisation, nous transcendons les frontières et acquérons une nouvelle vision: nous redécouvrons les profondeurs de nos diverses traditions.

Eva Natanya, directeur Executif du CCR and instructeur, discute de la Renaissance Contemplative.

Eve Natanya CCR
TRANSCRIPTIONS AUDIO

PERSPECTIVES SUR LA SCIENCE ET L’ÉTAT DU MONDE AU XXIE SIÈCLE

du conseil consultatif scientifique du CCR et de scientifiques éminent

A person’s mental state affects one’s physical health and general well-being.

L’état mental d’une personne affecte sa santé physique et son bien-être général.

« Il existe des preuves accablantes que l’état mental d’une personne affecte sa santé physique et son bien-être général. Le bouddhisme présente un chemin vers la paix intérieure et l’illumination. J’applaudis à l’étude comparé des enseignements, méditations et réflexions bouddhistes et chrétiennes, et au support que la science et les méthodologies scientifiques offrent pour nous aider à comprendre plus profondément le potentiel de l’esprit. En particulier, comment notre conscience affecte notre santé physique et ses intéractions profondes avec notre monde. »

Steven Chu

Professor Associé de Physique (Chaire W. R. Kenan) et 
Professeur de Physiologie Moleculaire & Cellulaire (École de Medicine) - Université de 
Stanford
David Presti, CCR Scientific Advisory Board

…la science est en ce moment prête à une véritable expansion révolutionnaire vers de nouveaux territoires importants.

« Tout au long des derniers siècles, et plus particulièrement au cours des cent dernières années, la science a développé ses pouvoirs d’investigation et d’explication à pas de géant. Cela dit, la science est actuellement prête à connaître une véritable expansion révolutionnaire dans un nouveau territoire important – le pays non découvert de l’esprit et de la conscience. Une composante essentielle de cette révolution scientifique consiste à développer un cadre rigoureux pour une science de l’expérience subjective, en s’appuyant sur la riche histoire des traditions contemplatives pour guider ce projet. Telle est la mission du Centre de Recherche Contemplative : soutenir l’éducation, la formation et la recherche pour le développement d’une science de la conscience. Bien que cela concerne ce qui est peut-être considéré comme le plus grand mystère de la science contemporaine, il s’agit de bien plus qu’un simple exercice académique. En effet, la façon dont nous percevons qui nous sommes et la nature de notre relation avec ce que nous appelons la réalité ont un impact sur tout ce que nous pensons et faisons. Approfondir la compréhension de la nature de l’esprit, et l’existence d’un Centre au sein duquel réaliser efficacement ce projet, est plus important que jamais. »

 

David Presti

Professeur de Neurobiologie, Psychologie et Science Cognitive - UC Berkeley
Claire Petitmengin CCR Scientific Advisory Board

…Le CCR offre un environnement unique pour le développement d’une nouvelle discipline scientifique…

En tant que spécialiste de la « micro-phénoménologie », je considère que le CCR offre un environnement unique pour le développement d’une nouvelle discipline scientifique permettant d’explorer de façon minutieuse et rigoureuse la microdynamique de l’expérience vécue par l’être humain et de mettre en évidence son caractère essentiel.
La méconnaissance de ces structures a été, à notre avis, à l’origine d’énormes problèmes dont souffre actuellement notre société, notamment dans les domaines écologique, éducatif et médical. Les reconnaître constituerait un pas décisif vers l’allègement de ces souffrances. »

Claire Petitmengin

Professeure Emerita à Institut Mines-Téléco et Membre des Archives Husserl, École Normale Supérieure, Paris
Piet Hut CCR Scientific Advisory Board

Un partage mondial des méthodologies.

« Une occasion pour la science et la contemplation d’apprendre l’une de l’autre, en termes de création de communautés de pairs, de travail dans l’ouverture aux nouvelles idées et à la critique, et de partage global des méthodologies. »

Piet Hut

Professeur d'Astrophysique et Études Interdisciplinaires, Institut d'Études à l'Université de Princeton
Michel Bitbol CCR Scientific Advisory Board

Peut jouer un rôle décisif dans une révolution de la science de l’esprit.

« Le Centre de recherche contemplative, tel que projeté par Alan Wallace, pourrait jouer un rôle décisif dans une révolution de la science de l’esprit. … La conversion complète de notre approche du ‘problème difficile’ de la conscience est donc conditionnée par un changement radical d’attitude et peut-être même d’orientation civilisationnelle. … Mais un tel changement d’attitude ne peut se produire que si une méthode non conventionnelle d’investigation de l’esprit et de la conscience, par connaissance plutôt que par distanciation, est systématiquement cultivée. … C’est pourquoi je soutiens pleinement la création de ce centre, et je serai heureux de participer à ses activités. »

Michel Bitbol

Directeur de Recherche au CNRS - Paris

…avancer au-delà de la tolérance vers une coexistence plus harmonieuse grâce à une compassion pleinement vécue.

« La science est limitée à la technologie disponible à un moment historique donné. D’autre part, la capacité d’explorer nos expériences internes est limitée au temps que nous pouvons y consacrer, aux conseils d’enseignants expérimentés, aux distractions et à notre motivation à connaître la nature de notre esprit. Avec une meilleure compréhension de la nature de notre esprit et de son fonctionnement, peut-être pourrons-nous comprendre les autres d’un point de vue global, nous amenant au-delà de la tolérance vers une coexistence plus harmonieuse grâce à la compassion pleinement vécue. Pouvoir utiliser la technologie disponible, en particulier dans le domaine des neurosciences et de la science des données, avec l’expérience des méditants de longue durée est ma motivation pour rejoindre le conseil scientifique du Centre de recherche contemplative. »

Elisa H. Kozasa

Professeure et Neuroscientifique, Institut du Cerveau de l' Hôpital Israelite Albert Einstein, Brésil

La théorie quantique est un outil spécifiquement adapté à la condition humaine.

« … le développement technique du QBisme confirme qu’à chaque mesure quantique, quelque chose d’indélébilement subjectif est ajouté à la réalité. Mais quoi précisément ? Dites-le nous avec la même rigueur technique que la mécanique quantique elle-même ! Et est-ce que cela augmente effectivement la valeur totale de l’univers ? Qu’est-ce que cela signifierait ? Ce qui m’attire le plus au Centre pour la Recherche Contemplative, c’est qu’à travers les techniques proposées, il y a peut-être une voie à suivre pour répondre à ces questions. … L’un des thèmes phares du QBism est que la théorie quantique est un outil spécifiquement adapté à la condition humaine – des agents décideurs qui font de leur mieux pour survivre et prospérer dans ce monde étonnant. Mais cela signifie que la structure de la théorie quantique peut provenir autant de détails internes qu’externes. Ce n’est qu’en regardant à l’intérieur, avec cette problématique comme point focal de l’enquête, que l’on peut commencer à comprendre la signification la plus profonde de ce que la mesure quantique ajoute au monde. »

Christopher Fuchs

Lauréat du Prix International de la Communication Quantique 2010, Professeur de Physique, Université du Massachusetts, Boston

La conscience reste l’un des principaux mystères de la science moderne.

« La nature de la conscience humaine reste l’un des mystères centraux de la science moderne. Bien que de nombreux progrès aient été réalisés dans l’élucidation de certains des aspects les plus opérationnels de la conscience, nous sommes encore loin de comprendre comment et si le cerveau engendre notre sentiment d’identité. Il est clair que nous devons garder l’esprit ouvert, en explorant différents modes de connaissance comme autant de voies potentielles vers l’élargissement de nos connaissances. Le Center pour la Recherche Contemplative s’appuie sur une approche épistémique solide, inspirée et guidée par des siècles d’expérience méditative profonde. Je suis certain qu’il ouvrira des portes nouvelles et inattendues vers une nouvelle compréhension de notre véritable essence humaine. » Crédit photo: Eli Burakian

Marcelo Gleiser

Physicien Théoricien et Directeur de l'Institut pour l'Engagement Interdisciplinaire au Dartmouth College.

…clairement positionné pour enrichir les sciences cliniques et cognitives avec la sagesse des traditions contemplatives du monde.

« Le Centre pour la Recherche Contemplative est clairement positionné pour enrichir les sciences cliniques et cognitives avec la sagesse des traditions contemplatives du monde entier – des traditions qui mettent l’accent sur
l’attention et la compassion comme éléments essentiels de la guérison et du bien-être authentique. Mon
espoir est que le centre contribuera à créer une nouvelle génération de scientifiques et de praticiens qui étudieront l’esprit en utilisant non seulement la troisième personne, mais aussi les méthodes à la première personne de l’enquête contemplative. Il est particulièrement encourageant de constater que le modèle de fonctionnement du RCC peut facilement être adapté pour produire un réseau international de centres de ce type, chacun d’entre eux pouvant collaborer avec les scientifiques et les traditions contemplatives de son environnement immédiat. Je soutiens pleinement le lancement de ce premier centre dans le Colorado et je serai heureux de le voir prospérer ».

Shauna L. Shapiro

Professeur de Psychologie, Université de Santa Clara

PARTICIPER AU VOYAGE HISTORIQUE ET COLLABORATIF DU CCR.

Devenir un professionnel
de la contemplation.

EN SAVOIR PLUS

Soumettre une
proposition de recherche.

SOUMETTRE

Télécharger notre
brochure de présentation.

TÉLÉCHARGER

Soutenir notre mission
de guérir le monde.

FAIRE UN DON